lundi 1 janvier 2018

Le Hip-Hop au sommet de l'art chorégraphique

Photo Maxres
Pockemon Crew, le célèbre groupe de danse Hip-hop écume les salles françaises et mondiales. Il était de passage à Orléans, invité par la Scène Nationale, pour deux représentations, le 31 au soir et le 1er janvier dans l’après-midi. Deux salles combles, soit 1800 spectateurs.

Présent au dernier festival de Biarritz, « le Temps d’aimer », passant récemment à Bobino et ailleurs, leur nouveau spectacle, Hashtag 2.0, brocarde ceux et celles devenus accrocs au téléphone portable, leurs attitudes si particulières lorsqu’ils pianotent, mais aussi les réseaux sociaux desquels ils ne parviennent pas à s’extraire, signant les pétitions en ligne à la volée. Mais le spectacle des Pockemon ne saurait se limiter à cela. On détecte aussi des messages forts, telles ces mains tendues aux migrants sur leurs embarcations, et ce magnifique poème dans lequel les discours de Zemmour et du FN sont dénoncés, non sans humour.

Hashtag 2.0 est un spectacle chorégraphié d’une extrême précision, terriblement bien construit avec des tableaux d’une infinie beauté, des jeux de lumière et d’ombres, des arrangements musicaux excellemment bien choisis, avec notamment un magistral solo de trompette.

Enfin, la troupe de danseurs que l’on connaît, exceptionnels, capables de réaliser à la perfection toutes les variations que la danse Hip-hop recèle. Et c’est là qu’on reconnaît la qualité des Pockemon Crew, c’est qu’on assiste à un vrai spectacle de danse et non pas de cirque, ce qui est souvent le reproche qu’on peut faire. Enfin, une formidable prolongation qui pourrait s’éterniser à n’en plus finir, tant le public en redemande. L’année 2018 commence superbement bien, d’ailleurs les Pockemon nous ont souhaité une bonne année. Merci !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas de signer votre commentaire (nom ou prénom ou pseudo...)