vendredi 26 mai 2017

Un héros de l'Amérique

James Baldwin est un écrivain américain, qui pour échapper au racisme qui sévissait outre-atlantique, a vécu une bonne partie de sa vie en France, à Saint-Paul de Vence plus précisément. Ce qui ne l’empêcha pas de nouer de solides amitiés avec les défenseurs des droits civiques aux USA, Martin Luther King, Malcom X et Medgar Evers, tous trois assassinés dans les années 60.

Raoul Peck
, cinéaste haïtien,  brosse le portait de Baldwin dans le documentaire, « I am not your negro », plusieurs fois primé et nommé aux Oscars 2017. On découvre l’écrivain parmi de nombreux extraits vidéo, dans lesquels il exprime sa pensée par rapport au racisme aux Etats-Unis, dans des conférences ou des émissions télé. Son opinion est fort intéressante et tranche avec le discours habituel. En voix Off, des extraits du livre de Baldwin, « Remember this House », ainsi que plusieurs séquences de films cultes de l’époque.

On se demande d’ailleurs si le racisme qui avait cours à cette époque aux US (je ne dis pas qu’il a vraiment disparu aujourd’hui) est fondamentalement différent de l’homophobie qui agite les milieux droitiers en France actuellement, avec des manifestations monstres ces dernières années. Pourquoi de tous temps, les peuples ont-ils besoin de boucs émissaires, les femmes, les protestants, les juifs, les homos, les musulmans et inversement les non musulmans, les migrants, les chômeurs, les fonctionnaires, et ainsi de suite… ?

James Baldwin était un homme bien, le documentaire nous le fait connaître. Merci Raoul Peck !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas de signer votre commentaire (nom ou prénom ou pseudo...)