samedi 8 avril 2017

Ode aux femmes

Kelly Reichart est une cinéaste américaine, que l’on rangera dans la catégorie de la marge. Son cinéma est fort éloigné des poncifs US qui regorgent d’effets spéciaux et de violence, lesquels ont envahi depuis fort longtemps les multiplexes hexagonaux, et qui remplissent les salles. Grand Prix à Deauville en 2013, elle nous offre cette année, un petit bijou cinématographique avec « Certaines femmes ».

On pourrait lui décerner un autre titre, tels « Portraits de femmes » ou « Tranches de vie ». Du côté du Montana où plaines et montagnes se côtoient, où la population se fait rare, Reichart nous présente trois femmes dans leur vie quotidienne, avec leurs soucis, leurs inquiétudes, mais aussi leurs joies de rencontrer un ou une amie, amitié qui peut se révéler passagère et sans lendemain.

La première, avocate, est harcelée par un pauvre homme qui a tout perdu (travail, épouse, joie de vivre), et qui pète les plombs un beau jour. A elle de le ramener à la raison. Étrange rencontre entre deux êtres que tout oppose, et entre qui pourtant un lien se tisse mêlé de respect et de confiance. Joli rôle pour Laura Dern en mère protectrice.

La seconde, avec son mari, veut se construire une maison, là où ils campent habituellement. Le couple, tiraillé au sein de reproches réciproques, doit gérer l’adolescente qui aimerait bien s’émanciper de la tutelle de papa-maman. Vie de couple ordinaire avec ses hauts et ses bas. Très belle interprétation de Michelle Williams, empreinte de sensibilité.

La troisième vit seule dans un haras avec ses chevaux et son chien. Le hasard d’une rencontre à la ville avec une jeune enseignante lui laisse entrevoir le début d’une amitié qui pourrait se prolonger longtemps, mais amitié vite brisée par l’autre. Émouvante Lily Gladstone, Kristen Stewart toute de froideur.

Jolis portraits de ces femmes dans leur routine de vie quotidienne qu’on aimerait rencontrer et se lier d’amitié. Film admirable qui semble nous bercer depuis les plaines du Montana, bien loin des divagations trumpistes. Un film qui fait du bien !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas de signer votre commentaire (nom ou prénom ou pseudo...)